L’île Heron, qui fait partie de la Grande Barrière de corail, est une caye de corail située à environ 80 kilomètres (50 miles) au large de la côte de Gladstone dans le Queensland, en Australie. Cette minuscule île n’a qu’une superficie totale d’environ 16 hectares (40 acres) – mais comme elle est entourée de tous côtés par certains des sites de plongée de récifs coralliens les plus remarquables du monde, L’île Heron est un rêve devenu réalité pour les plongeurs.

L’île abrite le récif Heron, un récif frangeant plat avec plus de 30 sites de plongée différents prêts à être explorés, tous accessibles via un trajet en bateau de 15 minutes depuis la jetée en bois de l’île. Cette île bénéficie d’une biodiversité importante; elle abrite environ 60% des espèces de poissons et 72% des espèces de coraux que l’on trouve dans toute la Grande Barrière de corail.

En 1943, l’île Heron a été déclarée parc national australien. Comme elle est située dans le parc marin de la Grande Barrière de corail, cette petite caye de corail a pu également consolider la protection à long terme de l’environnement marin de cette zone. L’île abrite la « Heron Island Research Station » de l’Université du Queensland – l’une des principales stations de recherche sur les récifs coralliens du monde, ainsi que le centre de villégiature Heron Island Resort, pouvant accueillir 200 invités.

GreenSeaTurtle_GBR_Shutterstock

D’un point de vue de plongée, avec ses eaux chaudes, peu profondes et claires, l’île Héron est un paradis, à quelques minutes seulement du rivage. Avec des profondeurs maximales d’environ 20 mètres (65 pieds), les plongeurs peuvent y effectuer jusqu’à trois longues plongées par jour. Cela signifie également que l’île Heron est l’endroit idéal pour que les plongeurs débutants obtiennent leur certification PADI Open Water Diver. Sans oublier que les plongeurs peuvent explorer ces sites de plongée de classe mondiale en nocturne, car des plongées de nuit y sont régulièrement organisées.

À l’intérieur du récif Heron, la myriade de sites de plongée offre des caractéristiques diverses, notamment des pinacles (patates), des jardins de coraux, des grottes, des canyons et des tombant décorés de flore récifale. Autour de l’île, les sites de plongée les plus remarquables sont, notamment: Heron Bommie, Walts Bommie, Coral Grotto, Gorgonia Hole, Three Rocks, Pams Point, et beaucoup d’autres.

HeronIslandWreck_Shutterstock

Les plongeurs qui glissent sous la surface de ce récif se retrouvent dans un kaléidoscope de couleurs tropicales. Si vous êtes attentif, vous pourrez observer des invertébrés, comme des nudibranches, des palourdes géantes, des vers plats et des étoiles de mer. Survolez ce décor habité par des poissons tropicaux de récif: des bancs de carangues, des poissons-tuyaux zébrés, des poissons-perroquets, des poissons-clowns, des murènes et de curieux serpents de mer. Les rencontres avec la mégafaune marine comme les raies mantas, les poissons-guitares, les requins de récif et les requins-tapis sont extrêmement fréquentes. Mais le résidant de l’île Heron le plus souvent observé est peut-être la tortue de mer verte. En effet, l’île Heron étant un site de nidification important pour les tortues, il est fort probable que vous verrez plusieurs tortues de mer pendant le temps que vous passerez sous l’eau. Pour couronner le tout, les baleines à bosse en migration sont souvent observées en train de nager dans le chenal Wistari voisin, alors soyez aux aguets quand vous êtes en surface.

Avec la Spécialité PADI d’identification des poissons, vos binômes et vous-mêmes apprécierez encore davantage la plongée à l’île Heron si vous pouvez reconnaître et identifier les familles et les espèces de poissons tropicaux que vous voyez.

GiantClam_GBR_Shutterstock

Vous envisagez de visiter l’île Heron? Les plongeurs peuvent s’y rendre par le ferry catamaran en partance de Gladstone, ainsi que via un trajet panoramique en hydravion ou en hélicoptère. Une excursion d’une journée à l’île Heron n’est possible qu’en bateau de croisière. Avant de planifier votre voyage, consultez la page “La plongée au Queensland” de PADI.

Share This

Articles à la Une