Nous avons tous en tête cette image du moniteur de plongée qui a une vie de rêve sous les tropiques. Pourtant, il y a bien plus d’instructeurs que vous ne le pensez qui travaillent dans leur pays d’origine afin d’y former des plongeurs avant leurs vacances ou bien pour vous accueillir dans les sites de plongée en eaux froides les plus connus au monde. Quand on fait un choix de carrière basé sur sa passion, quelle peuvent être les raisons qui pousseraient à travailler à des températures d’eau frôlant parfois les 0 °C ?

J’ai demandé à trois instructeurs expérimentés les raisons pour lesquelles ils avaient choisi d’enseigner et de guider dans les régions les plus froides d’Europe : Jammi est un instructeur bosniaque qui travaille en Islande pour Dive.is ; Guido est un instructeur allemand qui travaille en Norvège ; Stéphanie est une instructrice française spécialisée dans la plongée sous glace qui travaille dans les Alpes entre la France et la Suisse pour Aquaventure.

Ma première surprise a été d’apprendre qu’ils avaient tous commencé à plonger près de chez eux : Jammi a commencé à plonger après s’être installé en Islande il y a 25 ans, Guido a appris à plonger dans des lacs allemands, et Stéphanie qui habitait Paris s’est rendue dans le sud de la France pour passer sa première certification.

Drysuit diving

Défis et avantages à travailler dans une région froide

Les raisons pour lesquelles ces trois instructeurs ont choisi de travailler en combinaison étanche m’inspirent beaucoup de respect. Jammi a déclaré qu’il se sentait respecté par ses homologues lors de ses voyages à l’étranger ; Guido a indiqué qu’il recherchait de meilleures conditions de travail et Stéphanie a été séduite par l’appel de l’aventure : « À chaque plongée, j’ai l’impression d’être une exploratrice ».

Comme prévu, les températures dans l’eau et l’air rendent le travail difficile. Comme Jammi l’a mentionné, « Pour faire simple, tout est contre vous ». Les températures basses sont synonymes de plus d’équipement et un degré de planification plus élevé.

Bien que l’aspect logistique rende leur travail intéressant, Stéphanie et Jammi s’accordaient sur le fait que les situations les plus délicates proviennent généralement de la gestion de plongeurs dans ces conditions inhabituelles. Qu’il s’agisse de plongeurs récréatifs qui peinent avec la flottabilité de leurs combinaisons étanches ou de plongeurs tech exigeants qui aiment le frisson des destinations froides, la flexibilité et la réactivité sont des qualités essentielles pour être instructeur de plongée sous-marine en milieu froid.

Une chose est sûre : la beauté des eaux froides reste méconnue. La plupart des gens ignorent souvent la biodiversité et les couleurs que l’on retrouve dans les eaux cristallines d’Islande et de Norvège assurent Jammi et Guido. Dans les lacs d’altitude des Alpes, Stéphanie est tombée amoureuse de l’atmosphère magique de la plongée sous glace. Ayant plongé moi-même dans les eaux transparentes de la fissure de Silfra en Islande, je comprends ce que Jammi veut dire par : « C’est comme voler au ralenti » !

Enfin, la récompense la plus enrichissante en tant qu’instructeur de plongée en eaux froides serait, selon Jammi, l’opportunité de devenir un meilleur plongeur, un meilleur guide, un meilleur instructeur.

Ice diving - PADI Professionals in cold water regions

Leurs recommandations aux professionnels PADI qui aimeraient tenter l’aventure

Je leur ai demandé ce qu’ils aimeraient dire à leurs collègues instructeurs de plongée qui travaillent actuellement dans des régions tropicales et envisageraient de travailler dans une région froide, ce qui signifie souvent un retour au pays :

Acquérir de l’expérience en plongée en eaux froides avant de postuler : cela peut sembler évident, mais apparemment ce ne l’est pas pour tout le monde.

Acheter sa propre combinaison étanche : trouvez la combinaison étanche qui vous va comme un gant et entraînez-vous avec jusqu’à ce qu’elle n’ait plus de secret pour vous.

Offrir sa connaissance unique d’une région dans laquelle on a grandi : selon Jammi, « guider n’est pas seulement la partie sous-marine de l’expérience, c’est aussi une question d’interaction avec les gens ». Si vous travaillez dans la région où vous avez grandi, vous pouvez être un atout précieux pour un centre de plongée. « Les clients sont souvent désireux d’en savoir plus sur la destination qu’ils visitent. Il peut s’agir de faits historiques ou de spécialités culinaires locales. ”


Biographie de l’auteur

Florine est Divemaster PADI et blogueuse de voyages de plongée sur le site World Adventure Divers. Elle adore plonger dans toutes les conditions, que la température d’eau soit tropicale ou glaciale, en sélectionnant ses destinations lorsque plongées hors du commun et découvertes culturelles font partie du voyage. Sur son blog, elle explique comment plonger et voyager sans se ruiner.

Share This

Articles à la Une